Aller au contenu
ElementaryOS France

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'connexion'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Votre communauté
    • Annonces & Informations
    • Idées & améliorations
    • Présentation des membres
    • Sorties d'eOS
  • ElementaryOS
    • Applications tierces
    • Un problème ?
    • Tutoriels
    • Votre desktop
  • Personnalisation
    • Icônes
    • Bootloader
  • Divers
    • Le bar des amis
    • Scripting, Coding, Bash

4 résultats trouvés

  1. J'ai trouvé ça via Korben sur http://makezine.com/projects/send-ticket-isp-when-your-internet-drops/ Bon, dans l'article, c'est un peu/beaucoup plus compliqué car il s'agit de tester votre connexion chaque heure grâce à un scrip cron-job, de collecter les données sur Google Docs et d'envoyer automatiquement une lettre d'insulte à votre FAI quand le flux tombe en-dessous de ses promesses (!) Bon, j'en suis pas là... surtout avec Orange Caraïbes, on n'a pas fini! Je risque de flooder leur messagerie en admettant qu'ils en aient une... Tout de même, j'ai trouvé sympa de suivre le début du tuto, c'est-à-dire installer python-pip (qui l'était déjà d'ailleurs...) et speedtest-cli. Ça se fait en quelques secondes: sudo apt-get install python-pip && sudo pip install speedtest-cli Ensuite, pour faire un test: speedtest-cli ce qui donne pour moi (mais via mon VPN perso à Miami) User@machine:~$ speedtest-cli Retrieving speedtest.net configuration... Retrieving speedtest.net server list... Testing from Choopa, LLC (104.207.xxx.xxx)... Selecting best server based on latency... Hosted by Towerstream (Miami, FL) [3.16 km]: 145.432 ms Testing download speed........................................ Download: 3.61 Mbit/s Testing upload speed.................................................. Upload: 4.02 Mbit/s Il est évidemment possible d'en faire un lanceur [Desktop Entry] Version=1.0 Type=Application Name=SPEEDTEST Comment=Test connexion Exec=speedtest-cli Icon=/home/USER/Pictures/ICONS/ookla(speedtest).png Path= Terminal=true StartupNotify=false Si je vais plus loin dans l'exploitation de ce truc (un peu comme dans l'article cité), je reviendrai pour un petit tuto Ci-dessous, le résultat est enregistré dans un fichier texte speedtest-cli > speedtest.txt Ci-dessous, une ligne vide (avec des espaces) est insérée au début (pour bien séparer les "sorties"), la date est enregistrée avant la sortie. Le texte est ajouté sans écraser le précédent donc à la suite du précédent avec ">>" au lieu de ">". Bon, je ne sais pas si c'est très "propre" comme solution mais ça marche! echo " " >> speedtest.txt && date >> speedtest.txt && speedtest-cli >> speedtest.txt Note: j'en vois d'ici qui ne vont pas manquer de remarquer que ma vitesse d'upload est supérieure au download. Hé oui. Et ce n'est pas la première fois. Il faut savoir cependant que ce test ici a été fait à travers mon VPN perso (installé par moi-même sur un VPS Vultr). Mais bon, ça n'explique pas tout. Quand je fais un test en direct (sans VPN), j'ai des résultats normaux. Il faudra que j'essaye avec un autre VPN. Un peu plus tard... sans VPN: Retrieving speedtest.net configuration... Retrieving speedtest.net server list... Testing from Orange (90.31.xxx.xxx)... Selecting best server based on latency... Hosted by CaribServe.NET Telecom (St. Maarten) [19.21 km]: 199.581 ms Testing download speed........................................ Download: 3.73 Mbit/s Testing upload speed.................................................. Upload: 0.83 Mbit/s C'est plus classique comme résultat... Avec un autre VPN à Miami aussi (Dacloud.me) Retrieving speedtest.net configuration... Retrieving speedtest.net server list... Testing from OWNED-NETWORKS LLC (104.254.xxx.xxx)... Selecting best server based on latency... Hosted by Comcast (Miami, FL) [9.72 km]: 153.703 ms Testing download speed........................................ Download: 2.83 Mbit/s Testing upload speed.................................................. Upload: 3.74 Mbit/s Les résultats sont moins bons qu'avec mon VPN perso mais à nouveau, l'upload est supérieur au download. Cherchez l'erreur! À préciser que sur mon mini-serveur Speedtest les résultats sont normaux avec ou sans VPN (capture ci-dessous). TEST ICI Ci-dessus avec mon VPN perso
  2. C'est vraiment pénible d'être toujours obligé de devoir lancer le VPN puis de donner l'identifiant puis le mot de passe... Et puis, on risque d'oublier... Avec ma méthode (que j'utilise depuis plusieurs années), tout se lance automatiquement et "silencieusement" au démarrage de votre système. Quand vous arrivez au Bureau, vous êtes donc déjà protégé par votre VPN. Aujourd'hui, la plupart des services VPN fournissent des fichiers de configuration en auto-login. Pour ceux qui ont encore des fichiers de configuration anciens (pas d'auto-login), je donnerai ma méthode de "contournement" dans un nouveau tuto (si vous le demandez). Je ferai aussi un nouveau tuto pour créer des lanceurs pour d'autres serveurs VPN dans le menu application. Je préfère bien séparer tout ça en plusieurs tutoriels bien distincts. Quand vous vous êtes inscrit sur votre Service VPN, vous avez dû recevoir ou télécharger un pack de fichiers de configuration de tous les serveurs disponibles. Ces fichiers *.ovpn réunissent de nombreuses informations dont votre mot de passe (pour l'auto-login). Tous ces fichiers doivent être en principe dans votre dossier /etc/openvpn Liste de fichiers que l'on peut trouver dans /etc/openvpn fichier.ovpn (fichier de configuration que l'on lance pour se connecter). Il devrait y en avoir plusieurs (1 par serveur) ca.crt et ta.key (Fichiers d'identification qui sont maintenant en général concaténés (fusionnés) dans le fichier.ovpn) passwrd.txt (si vos *.ovpn ne sont pas auto-login, il faudra rajouter ce fichier. On verra ça dans un prochain tuto. Avec les "nouveaux" VPN, il est inutile) update-resolv-conf (déjà d'avance dans le dossier Openvpn ou dans le dossier que vous avez reçu du fournisseur de VPN) Comment lancer automatiquement mon serveur VPN préféré... Ce n'est pas difficile... Faites d'abord une sauvegarde de votre rc.local (on ne sait jamais) sudo cp -a /etc/rc.local /etc/rc.local~ Ouvrez en root le fichier rc.local* (changez "gedit" par votre éditeur de texte habituel) sudo gedit /etc/rc.local *rc.local est un fichier (en fait un script) qui permet de lancer des applis ou des scripts au démarrage ou à l'extinction de l'ordi. Voir ici sur Comment Ça Marche. Ce n'est pas un fichier dangereux à manipuler (en principe) mais méfiez-vous quand même. Le minimum serait d'en faire une sauvegarde. Voir plus haut. Note: L'éditeur de texte Gedit est en général paramétré pour sauvegarder automatiquement tout fichier en modification. Il se présente à peu près comme ça... (sauf si vous l'avez déjà modifié) #!/bin/sh -e # # rc.local # # This script is executed at the end of each multiuser runlevel. # Make sure that the script will "exit 0" on success or any other # value on error. # # In order to enable or disable this script just change the execution # bits. # # By default this script does nothing. exit 0 Maintenant, ajoutez avant exit 0 cette ligne sudo openvpn --config /etc/openvpn/mon-serveur1.ovpn (changez mon-serveur1.ovpn avec le vôtre) ... ce qui donne ça #!/bin/sh -e # # rc.local # # This script is executed at the end of each multiuser runlevel. # Make sure that the script will "exit 0" on success or any other # value on error. # # In order to enable or disable this script just change the execution # bits. # # By default this script does nothing. sudo openvpn --config /etc/openvpn/mon-serveur1.ovpn exit 0 Enregistrez et fermez le fichier Redémarrez votre ordinateur. Vérifiez sur http://geoip.hidemyass.com/ votre nouvelle location virtuelle (c'est le localisateur de HideMyAss, mais il fonctionne avec tous le VPN) Si ça ne fonctionne pas Vérifiez que votre connexion VPN n'est pas déjà activée par un autre "client Openvpn" ou nm-applet (Network-Manager) Pour arrêter le VPN pour une raison quelconque sudo killall openvpn Vous pouvez même en faire un lanceur.. Vous pouvez récupérer cette icône pour votre lanceur [Desktop Entry] Version=1.0 Type=Application Name=STOP OPENVPN Comment=This is my comment Icon=/home/user/Images/icons/kill_openvpn.png Exec=sudo killall openvpn NoDisplay=false Categories=Network;System-Tools; StartupNotify=false Terminal=true Juste pour info: mon rc.local. Les # (dièse) permettent de commenter et donc de désactiver une commande. La ligne non précédée de # est donc active. #!/bin/sh -e # # rc.local # # This script is executed at the end of each multiuser runlevel. # Make sure that the script will "exit 0" on success or any other # value on error. # # In order to enable or disable this script just change the execution # bits. # # By default this script does nothing. # sudo dhclient eth0 # sudo openvpn --config /etc/openvpn/ultraspeed.ovpn # sudo openvpn --config /etc/openvpn/UltraSpeedDallas.ovpn # sudo openvpn --config /etc/openvpn/VPNFacileUKVirginIslands.ovpn # sudo openvpn --config /etc/openvpn/FranceUltraSpeed.ovpn # sudo openvpn --config /etc/openvpn/UKultraSpeed.ovpn # sudo openvpn --config /etc/openvpn/VPNFacileBahamas.ovpn # sudo openvpn --config /etc/openvpn/UnitedStatesUltraSpeed2NY.ovpn # sudo openvpn --config /etc/openvpn/AirVPN_America_UDP-443-b.ovpn # sudo openvpn --config /etc/openvpn/AirVPN_United-States_UDP-443.ovpn # sudo openvpn --config /etc/openvpn/AirVPN-Florida.ovpn # sudo openvpn --config /etc/openvpn/AirVPN_US-Yn_UDP-443.ovpn sudo openvpn --config /etc/openvpn/miami_dacloud.ovpn exit 0 Notes: # sudo dhclient eth0 (dans mon rc.local) est une méthode perso pour obtenir une connexion Ethernet (filaire) même si le Network-Manager est "en vrac" ou désinstallé... Mais sur eOs, il semble qu'il n'y en a pas besoin, la connexion se fait quand même... Je l'utilisais sur Bodhi Linux. Pour savoir si vous êtes bien sous VPN, mettez en page d'accueil de votre navigateur cette page http://geoip.hidemyass.com/ (au moins les premiers jours) Certains sites n'aiment pas qu'on soit sous VPN et peuvent même vous "blacklister" (ça m'est arrivé avec Paypal, mais maintenant, plus de problème). Les fichiers *.ovpn (dans /etc/openvpn) peuvent être renommés sans inconvénient. Par exemple, "AirVPN_America_UDP-443-b.ovpn" peut être renommé en "america.ovpn". N'oubliez pas dans ce cas de modifier les commandes dans rc.local. Attention: j'ai reçu par le passé des fichiers avec des espaces dans le nom genre florida america.ovpn. Linux n'aime pas trop les espaces dans les noms de fichiers (il me semble). Donc, renommez ces fichiers sans espaces avant utilisation. Prochains tutos: Créer des lanceurs pour changer de serveur VPN Transformer des fichiers ovpn en auto-login Mes VPN: AirVPN: excellent. Bon support. Prix annuel: 54 € soit 4,5 € / mois Dacloud.me: excellent. Excellent support, très sympa. Prix annuel: 45 $ soit 3,75 $ / mois (il y a parfois aussi des promos) VPNfacile: bof-bof... je regrette d'en avoir pris pour 1 an... Prix annuel: 47 € Promo actuelle: 39 € soit 3,25 € *. Ce que je leur reproche: 1. Support absolument pas réactif. 2. La sécurité ne me semble pas parfaite (c'est un avis strictement personnel). 3. Les serveurs intéressants pour moi (Bahamas, îles Vierges) ne sont pas très performants mais il est possible que les serveurs disponibles à partir de la France soient plus rapides...
  3. C'est chez Korben... Si vous souhaitez accéder à des contenus qui sont bloqués dans votre pays, voici une nouvelle extension pour Firefox, Chrome et Opera qui s'appelle Zapyo. Celle-ci permet de se connecter à vos sites web préférés via tout un tas de serveurs proxys situés aux quatre coins du monde. C'est un proxy et pas un VPN, donc pas anonymisant. More >>>
  4. Note: je ne suis pas un expert en réseau. Donc, si je dis des c..., n'hésitez pas à le dire! Et d'abord, c'est quoi le MTU ? L'unité de transmission maximale (MTU) d'une interface de réseau est la taille du plus grand bloc de données qui peut être transmis en une seule fois. Tout ce qui est plus grand que le MTU doit être divisé en plus petites unités avant leur transmission. Pour optimiser votre connexion, ce MTU doit être réglé "aux p'tits oignons". Le réglage par défaut du MTU dans Ubuntu est 1500 alors qu'il devrait être généralement 1492 (à mon humble avis...). Pour connaître le MTU de votre Ubuntu (ou eOs): netstat -i Table d'interfaces noyau Iface MTU Met RX-OK RX-ERR RX-DRP RX-OVR TX-OK TX-ERR TX-DRP TX-OVR Flg eth0 1500 0 12894 0 0 0 10911 0 0 0 BMRU lo 65536 0 1279 0 0 0 1279 0 0 0 LRU tun0 1500 0 3302 0 0 0 2793 0 0 0 MOPRU C'est eth0 qui nous intéresse. Généralement, dans Linux, il est réglé sur 1500. La commande ci-dessus ne vous donne pas le MTU idéal mais celui qui est réellement paramétré. On peut le faire comme ça aussi: ~$ ifconfig eth0 | grep -Eo "MTU:[0-9]+" ce qui donne: MTU:1492 Perso, j'ai choisi le plus court chemin c-à-dire aller dans ma Livebox 2 > Assistance > Informations Système > Internet On y voit bien que le MTU (recommandé?) est 1492 Pour changer votre MTU "à la volée" (mais il ne sera pas conservé au redémarrage), pour faire des tests par exemple: sudo ifconfig eth0 mtu 1492 Pour rendre le changement permanent: sudo gedit /etc/dhcp/dhclient.conf Dans le fichier dhclient.conf, recherchez cette ligne: request subnet-mask, broadcast-address, time-offset, ... bla-bla-bla... Juste avant la ligne ci-dessus, ajoutez ces deux lignes: default interface-mtu 1492; supercede interface-mtu 1492; Enregistrez le fichier, puis redémarrez votre machine. Vous pouvez bien entendu vérifier que tout est OK avec netstat -i Et voilà! Notes: il semble que l'indicateur réseau dans Wingpanel (nm-applet) permette ce changement mais il semble aussi que le changement n'est jamais pris en considération. Ce bidouillage est-il vraiment efficace? Le résultat ne vous sautera aux yeux que sur des connexions faibles (modem dial-up). Il est probable qu'en haut-débit, vous ne verrez pas beaucoup de différence sauf s'il était vraiment très mal réglé. Cette bidouille n'est en principe pas dangereuse. Au pire, vous vous retrouverez temporairement sans connexion (peu probable). Dans ce cas, il suffit de reprendre le tuto depuis le début et de revenir à la valeur par défaut de 1500. Mais en règle générale, pas d'acrobaties sans filet! Faites régulièrement des "backups" avec Clonezilla. Ça peut vous sauver la vie! On change seulement le MTU de eth0 (interface ethernet). Il ne faut pas changer celui de "tun0" qui est l'interface réseau virtuelle pour le VPN (si vous en utilisez un) ni de "lo" qui est l'interface locale virtuelle aussi (enfin, je crois. Dites-moi si je fais erreur...)
×