Aller au contenu
ElementaryOS France
GuISm0

eOS, pourquoi se baser sur ubuntu alors que c'est déjà une dérivée ...

Recommended Posts

Salut l'bo monde,

 

Une question me taraude depuis que je me suis mis à eOS. Pourquoi cette distribution est sur la base d'une distrib qui est déjà le dérivée de Debian? Pourquoi ne pas partir directement de Debian ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello,

 

Je suis un peu novice dans la partie "programmation" de Linux, mais donc si je comprend bien, le fait d'installer le nouveau Kernel, le 3.11, ça améliorera eOS (meilleur prise en charge des composants etc)... c'est "juste l'aspect physique" qui ne changera rien ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement Nyrhu, l'installation d'un nouveau noyau ne concerne que les périphériques et les pilotes.

Esthétiquement et en ce qui concerne les logiciels, rien n'est modifié.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A-t-on plus d'info ? Est-ce que l'équipe d'elementaryOS envisage de se débarasser d'Ubuntu et de se baser sur Debian directement ? Quelles avancées sont attendue pour la prochaine version de notre OS préféré ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai que sa serait peut être plus light sur un petit pc mais bon se débarrasser d'ubuntu sa serait aussi perdre certains avantages, tels que le développement à un rythme régulier, une distribution déjà présente partout, et facile d'accès et pour certains comme moi qui utilise ubuntuone cela risque de poser problème vu que j'arrive pas à l'installer sous debian ni sous LMDE mint et j'en passe sur d'autre petit truc (depot de certains logiciel qui me disent qui manque des dépendance lorsque je l’installe sous LMDE mint..... En ce qui concerne les gens que je rencontre et qui ont soit ubuntu soit rarement un autre environnement à la fac ou autre part ( oui il y en à plus que l'on croit, c'est juste qu'il ne savent pas c'est quoi et comment ça s’appelle), tout ce qui compte c'est que ça fonctionne. il ne cherche pas plus ni la base ni rien. En vérité même s'il est basé sur ubuntu, je trouve que EOS est réellement différent...

Mais bon faire deux version pour comparer serait trop long à développer je suppose. Tant que ça fonctionne et super épuré jolie et pratique..... que chercher de plus??? allez bonne continuation. ( ce n'est qu'un avis comme ça un samedi matin :P sans vouloir créer la polémique ou autre...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Elbambino974

 

L’intérêt c'est la pérennité dans le temps de EOS.

On ne sait pas ce que va devenir Ubuntu parce qu'il s'éloigne de plus en plus du petit monde Gnu/Linux.

Voir Mir / Wayland, par exemple.

 

Et c'est là que Debian ou une autre distribution mère serait bien plus pertinente.

 

De plus, réduire les dépendances vis à vis de Ubuntu c'est la possibilité de voir Panthéon devenir un environnement de bureau portable sur toute les distributions.

A l'instar de Kde - Gnome - Xfce etc ...

Modifié par insomniaque

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Je peux me tromper mais personnellement je vois ça un peu comme suit; Je pense qu'il y a un avantage indéniable et aussi incontournable si on veut développer une distribution rapidement. On a besoin de beaucoup de dev's, source vital!!! Car si on en a peu, alors on doit profiter du travail déjà fait, rien de moins. Pour pouvoir suivre un certain rythme et ainsi ne pas être trop obsolète ou même radicalement avantageusement et impactante. Ils ,les dev's, se baseront surtout sur le nombre personne qui vont s'activés autour de la distribution en question. Si vous prenez une distribution phare comme Debian, vous aurez beaucoup plus de travail à faire pour l'adapter à vos idées et votre vison que si vous utilisez Ubuntu. Ça peut paraître illogique mais la "valeur ajouté" d'Ubuntu à sont mot à dire dans vos choix de base. Alors vous prenez une Ubuntu qui a déjà reçu beaucoup de travail des dev's d'Ubuntu qui eux ensuite ont profiter du travail de Debian, vous ajoutez de la "plus valus". De plus c,est directement une bonne partie de travail que vous n'aurez pas à faire tout en voyant que cette base va très bien avec votre vision. Vous pouvez alors vous concentrez sur vos heures de travail et aux parties importantes de vos idées de développement. Votre vision d'eOS!

 

Ils y a pleins de bonnes choses dans Debian et ensuite pleins de bonnes choses dans Ubuntu, pourquoi ne pas en profiter? Vous moulez Ubuntu à votre vision. La distribution eOS a sa propre vision et elle profite un peu du travail déjà fait comme tout les autres le font. Et ce n'est pas mal de faire ça, au contraire, c'est l'essence même et l'âme de Gnu/Linux. Ainsi on se retrouve avec une base solide, des avantages indéniables du travail des autres. Ajoutez aussi le travail de premier ordre des membres d'eOS et vous avez la distribution de l'heure! Mieux que Debian et Ubuntu réuni! ;-) lol!

 

La plus grande valeur nutritive pour l'intellect des linuxiens est la sauce eOS à base de Debian aromatisé d'Ubuntu!

Un vrai délice! (bon là, je blague!) :lol:

 

Bonne journée!

Modifié par sir_renard

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur la mailing list -devel un problème se pose, les indicators vont utilisé Upstart (qui n'est dispo que sur Ubuntu et dérivés), les autres utilisent systemD:

 

i had a chat with Lars Uebernickel who is the current maintainer of the indicators in Ubuntu and below is the gist of what I learnt.

 

The indicators have gone through lots of changes in the recent two cycles of Ubuntu and they have abandoned the '.so' file plugins for indicators, the indicators run as services and send the UI data through dbus to the panel and the panel draws them, all the communication is done over dbus. We could in theory extend lib-ido (the library which help add extra widgets) to make indicators like these but the API can be broken at any time.

 

Also as most of you will be aware that Ubuntu is leaving Gtk in favor of Qt so the panel implementation will abandoned and we can either make our own or fork the existing panel libraries and maintain them. The time frame of Qt panel is not known.

 

I went through the README of libindicator and they have a good idea, indicator services are same for phone, greeter and desktop just the UI is different which can be sent over different dbus addresses.

 

The main problem is that from 14.04 the indicators will use upstart and if we use upstart then the Pantheon Shell will rendered Ubuntu Only and most other distributions (like arch) won't be able to use the desktop shell.

 

This is a major problem, on one hand we can become Ubuntu only but since Ubuntu is switching to Qt and we are Gtk only, the advantages of using Ubuntu will be reduced with each cycle or we could switch to some other distribution for the base.

 

 

 

I'd love to hear what the community has to say in this matter and how do we proceed from here.

 

Voici la réponse de DanRabbit qui est contre l'idée de s'enfermer

 

Honestly it doesn't make sense to lock ourselves into upstart. SystemD is basically defacto at this point and I have a feeling we'll end up there.

 

As long as we're using menus, we're not going to be able to get really great indicator designs. We're going to need to use granite.popover (or I think there is a GTK implementation of something similar in the works?). Already in this cycle we're seeing that these indicator patches are something that are going to be a pain if/when we want to update our GTK version.

 

I think whatever we do has to:

1. Play nice with an unpatched GTK+

2. Be a container for any GTK widget such as grid, stack, range, etc

3. Be a plug-able system (the ability to add or remove indicators is a huge customization feature especially in a future where we may have OEM's)

4. Work on the greeter/lock screen

 

Some other considerations (that may or may not have implications on architecture) might be things like:

1. A way to request position on the panel such as left, center, right on the panel and more specifically left/right of specific indicators.

2. The ability to respond to key presses such as showing the sound indicator when volume keys are pressed or showing Slingshot on super + space

3. For a smoother scrubbing effect we could have a single popover with a Gtk.Stack and a left/right slide animation. Indicators plugins would just add themselves as pages in the stack and the popover arrow would slide over when you switched "pages".

Cheers,

 

La suite ici https://lists.launchpad.net/elementary-dev-community/

 

Je vous conseille de vous inscrire à cette liste pour vous tenir au courant des discussions en matière de développement ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Perso je suis assez inquiet concernant les serveurs d'affichage Mir / Wayland ... Ubuntu a l'air de faire cavalier seul et peu de constructeurs le suive (je pense aux pilotes graphiques propriétaires nVidia, ATI, Intel). Or on sait bien qu'à l'avenir, surtout parce que SteamOS est dans la place, que Debian, et donc les choix de Debian concernant les parties graphiques d'un OS seront priorisés (Wayland donc).

 

Je ne comprend pas trop Ubuntu dans son obstination à vouloir développer leur propre serveur d'affichage Mir...

 

Et EOS dans tout ça ? Je pense que si une levée de fond et un financement plus important de son développement peuvent se faire, EOS devrait passer à Debian.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Personnellement je ne vois pas le problème avec ubuntu et Mir.

Ubuntu avait annoncé utilisé Wayland en 2010, et sont revenu sur leur décision 3 ans plus tard ! Les développeurs d'ubuntu ne sont pas con, ils se sont intéressé à wayland et n'ont vu que wayland ne correspondais pas à leurs attente de convergence. C'est pour cela qu'ils ont décidé de faire leurs propre serveur d'affichage : Mir.

 

De plus, Mir peut devenir compatible avec wayland en installant deux petites librairies (wikipédia l'explique mieux que moi) :

Mir et Wayland sont très différents. Certes, la démonstration de Mir utilise, comme celle de Wayland, les technologies récentes du noyau Linux comme le DRI, KMS et GEM, dans le but de fournir un serveur d'affichage minimal, léger et performant. Wayland n'est qu'un protocole alors que Mir se veut tout-en-un : Mir est à la fois un protocole, un compositeur et un shell. Cependant, d'après les développeurs de Mir, Mir peut utiliser ce protocole et ainsi « parler » Wayland. Pour cela, il suffit juste d'implémenter la bibliothèque Wayland (libwayland-client et libwayland-server) dans Mir6.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×