Jump to content
ElementaryOS France

Fnux

Membres
  • Content Count

    42
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by Fnux

  1. Salut,

     

    étant utilisateur de longue date du serveur d'application web G-WAN dont j'apprécie non seulement les multiples possibilités (15 langages de scripting) mais surtout sa fiabilité exemplaire et ses performances hors du commun (trois fois plus rapide que Nginx et 10 fois plus rapide qu'Apache), je suis tombé sur le chalenge (ou plutôt le défit) que son éditeur Trustleap lance sur la toile.

     

    Et G-WAN fonctionne parfaitement sous eOS (j'ai adapté mon script perso d'installation de G-WAN et de tous les langages de programmation qu'il supporte pour eOS sans aucun problème, script que vous pouvez télécharger ici : http://www.as2.com/linux/tools/G-WAN_full-install.tar.bz2

     

    Pour le chalenge en question, il s'agit, à partir d'un texte en clair (plain text), de retrouver dans ce même texte alors crypté (cypher text) par la méthode de Trustleap une phrase secrète qui a été insérée de manière aléatoire (mais contigue) dans le texte original et qui, donc, ne fait bien évdidemment pas partie du texte original en clair.

     

    Les experts en crypto (et plus particulièrement les hackers et/ou les membres d'Anonymous) aficionados de SSL, d'AES ou de RC4 devraient se faire un malin plaisir d'y parvenir, d'autant plus que le texte en clair est très long (ce qui est un avantage pour les hackers) et qu'en plus Trustleap pousse le défit pour accorder une récompense de 1.000,00 Dollars US au premier qui trouve la solution.

     

    De mon côté, j'ai essayé plein de softs de décryptage de brute force attaque (russes et israéliens pour la plupart) mais je suis incapable de résoudre cette énigme, d'autant plus que Trustleap affirme que son système de cryptographie est mathématiquement prouvé comme étant incassable et ce, quelque soit la puissance de calcul utilisée pour essayer de le violer (et j'ai une sacrée bonne machine qui peut bien mouliner pendant des heures et des heures pour casser des mots de passe très complexes) !

     

    Petite précision, le texte en clair a été encrypté avec la méthode RC4, mais la métodologie spécifique de Trustleap consiste a supprimer du fichier encrypté toutes les portions permettant de reconsituer la clef de cryptage (Coucou à la NSA, à la CIA ou au FBI avec leur prétendus ordinateurs quantiques.) ;)

     

    Et le système de crypto de Trustleap ne fonctionne bien entendu uniquement que sous Linux (et donc eOS).

     

    Si ça vous tente, le lien du défit est ici : http://5.196.173.185/

     

    Et si vous trouvez, merci de me le dire.

     

    Faites passer lz mot et bonne chance car moi, depuis plus de 3 semaines, je n'y arrive pas. roll.png

  2. Re salut pioupiou41,

     

    Ok donc 1 truc qui utilise un autre truc en lui ajoutant des trucs, le tout sans modifier le truc utilisé, Ok je comprends, dans ton cas c'est pour faire un stress-test d'un serveur.

     

    Mais est-ce applicable a d'autre chose ou seulement dans le cas du test serv?

    Oui, en langage imagé comme tu le définis si bien, c'est exactement ça.

     

    Et dans l'exemple du wrapper abc2, c'est très exactement pour faire un outil de stress de serveurs web exploités sur des micro ordinateurs d'architectures dites modernes, à savoir des machines utilisant des CPU multi core et/ou multi thread, ce qui n'est pas possible avec les dinosaures comme AB ou HTTperf conçus avant l'avènement de ces CPU dits "modernes".

     

    Et ce qui est assez dingue, est que l'on continue à publier des comparatifs faits avec ces vieux outils complètement obsolètes, alors que les CPU multi core sont disponibles dans le grand public depuis 10 ans........ (2004) !

     

    Enfin, oui la technique du wrapper est utilisable avec n'importe quel type de code. Encore faut-il que cela soit non seulement utile, mais aussi que cela soit bien fait, ce qui n'est pas le cas par exemple de siege !

     

    Just my 2 cents.

  3. Salut Naoki,

     

    Bravo pour cette excellente initiative.

     

    Je t'ai passé mes remarques et suggestions par e-mail car je réponds aussi à d'autres points qui n'ont pas forcément de liens directs avec cette première vidéo que j'ai regardée très attentivement déjà 2 fois.

     

    A très bientôt pour les cours en C.

     

    Fnux.

     

    PS: Ne serait-il pas judicieux de créer différents threads, un pour les vidéos Web, un autre pour le C et encore un autre pour Python ? Cela permettrait alors d'avoir des discussions en rapport direct avec les sujets très différents les uns des autres. Qu'en penses-tu ?

  4. Salut pioupiou41,

     

    Je pense qu'en fait c'est plus de l'incompréhension.

     

    Il faudrait que tu nous apporte les interrets du procédé, car là pour moi, je vois pas a quoi ça peut réellement servir.

    Ce post est une réponse "concrète" avec un exemple réel à la question de Big Orno demandant ce qu'est un wrapper.

     

    Si j'ose une comparaison, un wrapper est comme une sur classe qui hérite des propriétés d'une autre classe et les utilise en les enveloppant (wrap) de ses propres fonctionnalités. Mais pas besoin pour autant de faire de la programmation objet (dans le cas présent, abc2 et weighttp sont en C pur et dur).

     

    Pour détailler l'exemple que j'ai proposé, abc2 enveloppe weighttp et, tout en utilisant sa fonction de base sans l'altérer (le lancement de requêtes web à un serveur découpées en nombre égaux de requêtes par nombre de core ou de thread du CPU), lui ajoute des fonctions complémentaires (multiples lancements des séries de requêtes pour obtenir des mesures fiables avec minimum, moyenne et maximum, montée en charge du nombre de clients pour stresser le serveur, recueil d'informations complémentaires comme l'usage du CPU et de la RAM, sauvegarde des résultats dans un fichier csv permettant de créer facilement des graphiques, etc.).

     

    Donc, le wapper abc2 hérite de weighty et l'enveloppe (ou le surcharge si vous préférez) de fonctions qui ne sont pas présentes dans weighty.

     

    L'intérêt d'un wrapper devient donc alors évident : utiliser un code qui fait quelque chose de bien sans le modifier (au risque de soit le dénaturer, soit de le bugguer) et lui ajouter des fonctions qu'il n'a pas.

     

    Est-ce plus clair maintenant ? ;)

  5. Re salut à tous,

     

    Bon, vu le manque de réaction manifeste à mon post, il me semble que :

     

    - soit ce sujet n'intéresse personne (ce qui est tout à fait compréhensible en regard de l'audience ciblée sur les utilisateurs et/ou administrateurs de serveurs web),

     

    - soit que presque personne ne suit réellement ce forum (ce qui est dommage pour elementaryOS plein de promesses).

     

    Merci aux "admins" de me dire s'il est souhaitable (ou non) de continuer de contribuer ici.

     

    Très cordialement.

    Fnux.

     

    PS: Combien y a-t-il de membres "actifs" de ce forum très sympathique ?

  6. Salut à tous,

     

    Machine principale (pour mes petits développements).

     

    Boitier : Antec Twelve Hundred V3 (très silencieux et hyper bien ventilé)

    Carte mère : Asus Sabertooth 990 FX

    CPU : AMD FX 8150 Black Edition 8 cores @ 4.2 GHz.

    Ventirad : Zalmann CNPS 12x

    RAM : Gskill DDR3 1700 4 x 8 Gb. (32 Gb.)

    SSD1 : Crucial M4 240 Gb. SATA 3 (Multiple Linux)

    HDD2 : Seagate Barracuda 3 Tb. SATA2 5.400 RPM (Data)

    HDD3 : Western Digital Velociraptor 150 Gb. SATA2 10.000 RMP (Windows 7)

    HDD4 : Western Digital 500 Gb. SATA2 7.200 RPM (Backup)

    CD-DVD : 2 x LG MODisk +/- R/RW Dual format

    Carte graphique : PNY GTX 580 - 1536 Mo GDDR5

    Alimentation : Seasonic - X-760 watts

    Ecran : 2 x BENQ 24 pouces

    Web Cam : Logitech 740

    Clavier : Mobility Lab Led Illumination

    Souris : Microsoft filaire

    Son : Logitech Z313

    Lecteur de cartes : multi format

     

    Portable :

     

    Acer 8930 écran 18.3 pouces 1680x960

    CPU : Intel Core 2 Duo @ 2 GHz.

    RAM : 6 Gb. (4 + 2)

    SSD1 : SSD Crucial M4 240 Gb. (Linux)

    HDD2 : Seagate 540 Gb. 7200 RPM (Windows 7 et Data)

    CD/DVD : +/- R/RW Dual format

     

    Mon labo de tests (multiple distributions Linux) : 4 x machines nues "presque" identiques

     

    Carte mère : MSI

    CPU : Intel Core 2 duo @ 1.6 GHz.

    RAM : 2 Gb.

    Carte graphique : Asus Silent 210 RAM 1 Gb.

    HDD : Western Digital SATA2 80 Gb.

    CD/DVD : +/- R/RW : multi marques

    Ecran : multi marques 17 pouces

     

     

    Périphériques:

     

    LAN : 2 x LAN 1Gb. + 1 WiFi b,n,g

    Tablette : iPad2

    Téléphone : iPhone4 et 4S

    Imprimante : Multi-fonctions Epson MX400

     

    OSes utilisés : ArchLinux, Bridge, CentOS, Debian, elementaryOS, Fedora, LMDE, LinuxMint, Manjaro, RHEL, Ubuntu(s), Windows 7-64.

     

    Plus une bonne dizaine de pétoires diverses et variées dont un serveur Dell Powerflex et tout plein de pièces détachées à céder pour pas cher.

     

    PS: Est-il possible de passer des annonces de matos à céder ici ou y a-t-il la possibilité de créer une rubrique spéciale pour cela ?

     

    A+

  7. Salut à tous,

     

    Pour reprendre un dialogue commencé avec Big Orno dans le post de Kesskisspass de la section Présentation des membres (et que j’ai laissé un peu en suspend par manque de temps... désolé), voici un petit papier que j’ai écrit pour d’une part présenter un exemple de "wrapper" et d’autre part pour en profiter pour faire quelques benchmarks de web servers (plus ou moins connus).

     

    Merci de noter que je ne fais aucun prosélytisme ni pour ce wrapper open source (qui utilise un outil lui aussi open source : weighttp), ni pour aucun des 4 web servers que j’ai testés car je vous laisse juger par vous-même en vous donnant les liens nécessaires pour faire vos propres tests comparatifs.

     

    Par contre, je reconnais que le server web que je préfère est G-WAN, un freeware (gratuiciel) propriétaire (closed sources) en raison non seulement des performances que j’ai pu mesurer (scalability), mais aussi de sa fiabilité (je l'utilise sans aucun problème depuis 2010) et surtout de son incroyable propension à utiliser (sans aucun fichier de configuration complexe comme c'est le cas avec bien d'autres outils) plus de 15 langages de programmation différents.

     

    Pour les passionnés de performances pures, faire un site ou une application web en C, G-WAN les comblera.

     

    Pour vous en faire une idée : faites vous même le comparatif du servlet de calcul de remboursement de prèt (loan) écrit en C, en C#, en Java et en PHP qui est livré comme l'un des exemples avec G-WAN.

     

    A votre entière disposition pour discuter de ces différents points, mais merci d'avance sans passion ni surtout sans invective des geeks ayatollahs inconditionnels de l'open-source (oui, dans certains cas, les softs propriétaires, gratuits (freeware) ou payants sont meilleurs que les soft open source).

     

    A+

     

    Lien du document : http://www.as2.com/linux/tools/abc2-weighty.pdf

     

    Lien du wrapper : http://www.as2.com/linux/tools/WSBT_install.tar.bz2

     

    Lien du script G-WAN : http://www.as2.com/linux/tools/G-WAN_full-install.tar.bz2

     

    Pour décompacter les fichiers compressés : tar -xjf nom_du_fichier.tar.bz2

     

    PS : J’ai adapté très rapidement mes deux scripts d’installation (celui du wrapper et celui de G-WAN) pour qu’ils puissent s’exécuter sous elementaryOS. Aussi, n’hésitez pas à me dire si vous rencontrez des problèmes avec ces scripts que je n’ai pas testés à 100 pour 100 et qui peuvent présenter des petits insectes (bugs). :P

  8. @ Nikos,

     

    Tu résumes très bien ce que je pense de cette "nouvelle" distro :

     

    1) Jeune (avec ses défauts et ses qualités),

    2) Pleine d'avenir (si les petits cochons ne la mangent pas : i.e. par manque de moyens financiers et humains)!

     

    Ma seule grosse "critique" (si autant que ce soit une critique fondée, ce qui n'est pas forcément de l'avis de tout le monde ici) est le choix de la base Ubuntu (qui est un dérivé "politico-business" de Debian unstable) plutôt que de se baser tout simplement sur une Debian stable (exemple LMDE Cinnamon et/ou Mate) et qui plus est avec des choix stratégico-politiques du genre 'zeitguest' que je ne peux que réprouver (d'où mon éloignement de Canonical, d'Ubuntu et de TOUS ses dérivés genre KuBuntu, Lubuntu and Co, LinuxMint inclu).

     

    Maintenant, comme déjà dit précédemment, Paris ne s'est pas fait en un jour, et je vais continuer à suivre de très près les évolutions de cette distro (et surtout de son fork Debian à venir), même si pour l'instant elle ne répond pas encore aux critères fixés pour mon programme éducatif (qui a débuté aujourd'hui même).

     

    Longue vie à eOS (et bon courage à ses concepteurs/développeurs).

     

    A+

  9. Salut françois,

     

    En temps que tel, la session Live n'est pas plus lente que ce que tu as sur disque dur.

     

    La lenteur que tu as n'est due qu'à la lenteur d'une clef USB (voir la vitesse de lecture-écriture de ta clef USB par rapport à celle d'un disque dur), et les clefs USB ne sont pas toutes les mêmes (voir par exemple les perfs des différents modèles chez Corsair).

     

    Par ailleurs, je ne vois pas du tout l'intérêt de rester en mode "Live essayer" (qui plus est en ayant à supprimer l'étape du menu essayer - installer) par rapport à une installation classique sur ta clef USB qui te donne d'office la persistance dont tu as besoin ?

     

    Enfin, pourquoi ext2 (plutôt que ext4) ?

     

    A+

  10. Salut Devil505,

     

    Le gap à combler d'une version de Debian à une autre n'est pas plus grand que ce que propose Canonical avec ses versions intermédiaires, la stabilité en moins (pour Ubuntu) !

     

    Les specs. d'Unity sont justement l'une des raisons fondamentales de la désaffection d'une grande part de ses utilisateurs soit vers LinuxMint Cinnamon et Mate (basées toutes les deux sur Ubuntu), soit carrément vers LMDE (aussi bien Cinnamon que Mate).

     

    Prendre une base Debian, voir d'ArchLinux ou de CentOS est (à mon sens) bien plus sage que de choisir Ubuntu qui veut imposer "ses" standards (par exemple mir) sans accepter ceux des autres (par exemple systemd).

     

    Par ailleurs, les décisions du genre de celle de supporter zeitguest (une back-door qui n'offre aucune interface utilisateur) est une preuve de plus de l'engagement de Canonical de "s'accoquiner" avec certaines "directives" de différents états complices de la NSA dans le seul but de ne pas se faire interdire du marché US et de ceux de ses alliés (France inclue).

     

    Les problèmes récurrents de la dernière LTS (14.04.1) comme SAMBA qui se déconnecte à tours de bras ou encore Nautilus qui se plante sans raison sans parler de Synaptic qui perd sa base de données deviennent insupportables.

     

    Alors, bon courage à Sergey pour son fork sur Debian.

     

    Par ailleurs, je pense qu'il y a aussi beaucoup de travail à envisager pour mettre l'interface du bureau de eOS à un niveau similaire à celui que l'on peut trouver sur des desktops récents (click droit partout où il doit être, menus contextuels complets, option standard de partage de répertoire/fichier, etc. etc. etc. et la liste est longue).

     

    S'il est très bien de voir fleurir de nouvelles interfaces utilisateur de plus en plus proches des désirs (souhaits) des utilisateurs et/ou se rapprochant de standards de fait (et OS/X en est un), il est dommage de voir certaines régressions (au seul titre d'assumer certains choix techniques).

     

    Just my 2 cents !

     

    A+

  11. Salut Devil505,

     

    Pas de soucis Fnux, concernant le système financier je voulais juste rajouter qu'elementary utilise un système de primes aux bug sur bountysource. Chacun est libre de mettre le montant qu'il souhaite pour la résolution de tel ou tel bug ou rajout de nouvelle fonctionnalité afin de motiver un développeur potentiel.

    J'avais déjà repéré ce bugbounty mais je ne sais pas si c'est très efficace (d'après ce que j'ai vu de la vidéo, il n'ont collecté qu'à peu près 5.000 USD).

     

    Je leur souhaite quand même bon courage car la tâche est énorme pour arriver à un niveau du genre de celui de LMDE.

     

    Néanmoins, je suivrais avec grande attention le fork prévu sur une base Debian (s'il voit le jour) plutôt que sur celle basée sur Ubuntu (je ne suis pas fan du tout des orientations de Canonical, de la stabilité de plus en plus précaire de leur distro et de l'embonpoint qu'elle prend régulièrement, la dernière 14.04.1 comprise).

     

    A+

  12. Salut Big Orno;

     

    Et quelle est cette idée, @Fnux ?

    Tout simplement celle d'une distro attrayante et en plein devenir dont pour l'instant le manque de maturité actuel l'écarte temporairement de mon projet éducatif sans pour autant ni le critiquer ni l'éliminer définitivement.

     

    Je continuerai donc à suivre l'évolution de freya régulièrement et avec attention pour les saisons à venir, mais malheureusement pas pour cette année scolaire qui commence dans 2 jours.

     

    Compte tenu de la petite taille de l'équipe de devs. d'eOS (ce qui à mon avis n'est pas une mauvaise chose) et de ses moyens financiers très limités (c'est la crise pour tout le monde), il faut avant tout lui laisser le temps.

     

    Paris ne s'est pas fait en un jour ! ;)

     

    A+

  13. Salut Devil505

     

    Peut etre que les développeurs n'ont pas envie/ le temps de gérer un forum sachant qu'il y a Launchpad pour déclarer les bugs et demander de nouvelles fonctionalités

    Désolé mais c'est pour moi rédhibitoire car comme déjà mentionné par d'autres cela dénote d'un véritable manque de professionnalisme.

     

    Passe encore pour Launchpad effectivement plutôt réservé aux "pros" pour la remontée de bugs (mais pas pour les propositions de nouvelles idées qui peuvent être faites et débattues par tout le monde), mais le gentil foutoir du blog est aujourd'hui totalement inadapté aux support des utilisateurs (et en passant à la promotion de la distro), sauf à vouloir afficher un esprit d'ados puérils, ce qui nuit à l'image de cet OS très sympathique.

     

    N'est-ce pas pour cela que ce forum (ici) est un forum et non pas un blog ?

     

    g) tu as des exemples ?

    Le simple click droit sur le bureau (qui pourtant est un folder comme un autre).

     

    Les menus (quand ils sont là) incomplets par rapport à Trusty (et même Precise).

     

    Maintenant, je veux bien admettre que cet OS est, comme tu me l'as expliqué, une très jeune distribution loin d'être finalisée, et que manifestement elle n'a pas beaucoup de développeurs, ce qui n'enlève rien à ses qualités mais qui explique son état actuel.

     

    Bref, je l'aime bien, mais justement dans l'état actuel, je ne peux pas envisager sérieusement de baser mon projet dessus (du moins pour l'instant), projet qui risque bien alors de retenir LMDE Mate (pour les petites configs et pour la stabilité de Debian).

     

    Je compte quand même suivre de près l'évolution d'eOS car la démarche et le look me plaisent bien. ;)

     

    A+

  14. Re Salut,

     

    Merci d'éclairer de ta lanterne le gouffre d'ignorance que je suis ^^

    Tu n'es certainement pas plus ignorant que je ne le suis moi-même.

     

    A chacun ses connaissances (et les miennes sont quand même bien limitées) et comme déjà dit dans un autre thread, je ne suis pas prof et je ne donne certainement pas de leçon (je n'en ai ni la prétention, ni surtout les compétences).

     

    Par contre, j'essaye juste de partager mes petites expériences, qui d'ailleurs peuvent parfaitement être contestées.

     

    J'avoue que j'ai compris le premier paragraphe mais celui-là... pas vraiment :D

     

    Alors qu'est ce qu'un wrapper ?

    Littéralement, un wrapper est un emballage comme par exemple un papier de bonbon.

     

    En matière de code informatique, c'est (exemple d'abc.c) un ensemble de fonctions qui utilisent un outil de base (exemple weighttp) pour lui faire faire des choses en plus et non prévues par cette base (exemples : simuler une montée en charge des clients, lancer plusieurs itérations de la même séquence de tests pour faire des moyennes, récupérer des données complémentaires non traitées par l'outil de base, stocker les résultats dans un fichier au format .csv pour faire des charts, etc. etc. etc.) mais surtout sans altérer le comportement de l'outil de base.

     

    Dans le cas précis, abc.c "emballe" weighttpd pour lui en faire faire plus que ce qu'il ne fait "de base" mais sans en modifier le comportement, ce qui garantit toute la valeur de ses mesures car il ne les altère pas.

     

    Si tu veux plus de détails et si cela t'intéresse, je pense qu'il vaudrait mieux que l'on en discute dans un autre thread en prenant l'exemple du wrapper abc.c pourquoi pas dans la section le bar des amis.

     

    Et ensuite as tu fait des tests plus... classique dirais-je comme par exemple de l'encodage video ou encore de la retouche photoshop... ?

    Non, je ne fais pas ce genre de tests dans la mesure où prendre par exemple photoshop implique d'une part de l'installer (et aussi d'installer l'OS qui le supporte : Windows) et d'autre part que les résultats obtenus seront de toutes les manières impactés non seulement par la puissance intrisnèque du CPU mais de plus par par les "bottlenecks" de l'OS et aussi par ceux de différents composants du hardware (comme par exemple les disques durs).

     

    Des outils comme PassMark sont largement suffisants et ne mettent pas en jeu ces autres différents paramètres pour mesurer les performances des CPUs et ce dans la mesure où je ne cherche pas à comparer une machine complète à une autre, mais simplement certains de ses composants.

     

    J'espère t'avoir répondu avec ces infos sans t'avoir pris la tête. ;)

     

    A+

  15. Re Salut Big Orno,

     

    @Fnux, ha bon c'est interessant ça, tu te sert de quel(s) outils pour les bench ? T'as des liens vers internet ?

    Désolé de toutes ces questions ça m'interoge beaucoup ^^

    Le très classique et unanimement reconnu PassMark mais aussi des outils "maison" non diffusés et à usage strictement interne (entre autre pour du calcul flottant massivement parallèle).

     

    Idem pour les bench des serveurs d'application web, mais là j'utilise un "wrapper" maison "abc" (et open-source) de weighttp (weighttp est un tool open source développé par l'équipe de devs. de Lighttpd pour tester les serveurs web sur des CPU multi-cores, ce dont sont totalement incapables les dinosaures AB et HTTPerf ou les rigolades comme Siege ou WR).

     

    A+.

  16. Salut @Big Orno et @ pioupiou41

     

    Tous les benchs de CPU que j'ai pu réalisé (à partir de liveCD pour ne pas avantager tel ou tel autre OS) depuis une bonne dizaine d'années entre les bécanes à la Pomme et leurs équivalentes soit de marque (Acer, Asus, Lenovo (ex-IBM) ou MSI), soit montées "maison" à partir de composants achetés dans le commerce m'ont toujours donné un avantage de 10 et même jusqu'à 15 pour 100 en faveur de la Pomme.

     

    Idem pour les benchs mémoire et pas seulement pour les portables mais aussi pour les machines de bureau.

     

    C'est entre autre pour ça (composants de meilleures qualité) que ces pétoires sont plus chères (de l'ordre de 15 à 20 %) que leur équivalentes (qui plus est qui sont pré-installées avec Windows dont je ne veux pas).

     

    Maintenant, je suis quand même très pro AMD (pour les CPUs), mais chacun est libre de faire ses investissements en hardware là où il le juge le plus rentable (entre autre au point de vue fiabilité dans le temps) et/ou le plus utile.

     

    En particulier, ce que j'ai économisé en prenant un AMD FX 8150 8 cores @ 4.2 GHz. par rapport à un Intel I7 équivalent, je l'ai investi dans 32 Gb. de DDR3 de bonne qualité (GSkill) au lieu de me limiter à 8 Gb, ce qui me permet par exemple (quand nécessaire pour mes tests), de faire tourner simultanément pas moins de 8 VM guest (sous VMware Workstation) depuis une session "host" Ubuntu 14.04.1 LTS 64 bit comme le montre la capture d'écran suivante avec (de gauche à droite) ArchLinux, CentOS 7.0, Debian 7.6,Fedora 20, LinuxMint 17, Manjaro 0.8.10, RHEL 6.34, Ubuntu 14.04.1 et Windows 7 ici : http://www.as2.com/linux/eos/8vm1.jpg et ici pour mon desktop complet (pour montrer qu'il n'y a pas de triche) : http://www.as2.com/linux/eos/8vm2.jpg

     

    Just my 2 cents.

     

    PS: Avec VirtualBox, mon CPU est à 100 % dès que je lance 4 VM en même temps (et mon ventirad Zalman s'affole au bout de 5 minutes) alors que je n'ai aucun problème avec VMware ! C'est quand même pas mal le "proprio".

  17. Salut,

     

    Salut Fnux, qu'entends tu par des proco intel triés sur le volet ? Tu voudrais dire qu'apple selectionne lui même les meilleurs proco des series pour leurs ordi ? ça me semble fou... :/

     

    Ce n'est pas Apple qui sélectionne les CPUs d'Intel, c'est Intel lui même (comme le font tous les fondeurs de n'importe quel type de chipset pour sélectionner leurs "black" ou "extreme" éditions).

     

    Il suffit de faire des benchmarks entre des PCs de différentes marques utilisant les mêmes CPUs (ainsi que ceux que l'on peut acheter en "boite") pou s'en rendre compte très facilement.

     

    A+

  18. Bonjour à tous,

     

    Nephis Vermilion, Devil505 et pioupiou41 m'ont très cordialement invité à poster mes idées sur les fora Anglais.

     

    J'y suis allé et, ho déception... le désastre (et je ne parle pas de la langue US car je suis bilingue) mais tout autant de la forme que du fond.

     

    D'une part, la forme : ce ne sont pas des fora classiques comme il s'en trouve des tonnes (en particulier ici même) faits pour le support aux utilisateurs mais (désolé du mot) de "vulgaires" blogs bien "bordeliques" ! C'est dit !

     

    D'autre part, le fond : certaines réponses du genre "man is your friend" me rappellent bien trop les Ayatolhas d'ArchLinux. Pas très encourageant ni motivant !

     

    A ce titre, regardez l'accueil toujours cordial des newwbees de Manjaro (un fork d'ArchLinux) par rapport aux "dingues" d'Arch ou encore pire, aux fanatiques de Brdige (un autre fork d'ArchLinux encore plus extrémiste).

     

    D'où mes différentes questions non polémiques à propos de l'équipe de développement d'eOS car des telles options et comportements (déjà relevées assez vigoureusement il y a plus d'un an par plusieurs contributeurs de ces blogs), reflètent soit un certain manque de professionnalisme ou pire encore, une "geek attitude" très néfaste.

     

    Installer et gérer un vrai forum (genre phpbb) ne demande pas de sortir de Polytechnique par rapport au véritable (désolé du mot) "foutoir" que sont ces blogs (qui doivent être fait à partir de grosses daubes du genre wordpress ou joomla pour l'un et de Google + pour l'autre).

     

    Si ces développeurs sont capables de développer en Vala, j'ai beaucoup de mal à comprendre leur attitude qui fait croire à un comportement de geeks puérils voulant se pavaner sur les réseaux sociaux !

     

    Donc, voici mes questions, et, suivant les réponses qui y seront apportées, j'envisagerai ou non de poursuivre mon investissement en temps avec cette distribution qui semble cependant très prometteuse et ludique.

     

    a) depuis quand est lancé le projet de cette distribution ?

     

    B) qui en est (sont) le(s) fondateur(s) ?

     

    c) est (sont) il(s) toujours impliqué(s) dans le projet ?

     

    d) combien de membres réellement actifs dans l'équipe des devs ?

     

    e) pourquoi Vala (langage très loin d'être mur). Si les devs. savent programmer en C (ce dont je ne doute pas un seul instant), pourquoi ajouter une couche d'abstraction qui va traduire (d'ailleurs plus ou moins bien) le code en C et surtout pour le compiler ensuite ?

     

    f) si Ubuntu LTS est la base de travail, pourquoi la béta est-elle si en retard (kernel) par rapport à la dite LTS et pourquoi y a-t-il autant de paquets standards non disponibles par défaut (par exemple, en 2014, le choix du très limité Midori par rapport à Firefox ou même à Iceweasel est pour moi assez incompréhensible) ?

     

    g) que justifie le parti pris d'inhiber le click droit de presque tous les endroits où le pointeur devrait pouvoir activer naturellement un menu contextuel ?

     

    Même OS/X (dont la très jolie interface d'eOS s'inspire largement) utilise le click droit depuis plus de 15 ans.

     

    Merci d'avoir la gentillesse de m'apporter des réponses à ces questions triviales et bien naturelles, ne voulant pas partir sur une base peu fiable pour un projet de formation présenté à l'éducation nationale et basé sur une distribution, peut-être brillante à l'avenir, mais dont le comportement des membres de l'équipe de devs. et du support natif (pas ceux de ce forum, bien sur) ne m'inspire pas trop confiance.

     

    Car si mon projet fonctionne comme je le prévois, il risque bien d'être étendu à toute la région Rhône-Alpes puis aussi à celle de PACA dès l'année prochaine, voir bien plus plus tard.

     

    L'enjeu (pour moi, bien que tout à fait bénévole et gracieux) est donc de taille.

     

    Et surtout merci de prendre ces questions sans aucune animosité de ma part car il n'est pas question pour moi de lancer une polémique bien inutile mais juste de m'éclairer sans passion sur l'avenir potentiel d'eOS.

     

    Microsoft a décidé d'arrêter le support de Windows XP (ce qui lui pose d'ailleurs actuellement de très sérieux problèmes avec sa base d'utilisateurs, et entre autre avec la Chine qui est ni plus ni moins en train de les virer de son marché).

     

    Il y a donc une courte fenêtre (12 à 18 mois grand maximum) pour motiver des dizaines de millions d'utilisateurs à passer sous Linux.

     

    Et eOS pourrait être une excellente solution en apportant la valeur d'Ubuntu (quoi que se baser sur une Debian serait à mon sens encore plus judicieux en terme de stabilité => voir le projet LMDE Cinnamon ou LMDE Mate) et une interface bien moins rébarbative qu'Unity, si tant est que cette distribution respecte les standards acquis depuis plus de 30 ans (OS/2, Windows, MacOS, OS/X et une myriade de distros Linux).

     

    Merci d'avance d'éclairer ma lanterne (pas du tout magique pour autant). :cool:

     

    Fnux.

     

    PS : Attention, ne ous méprenez pas à propos de la taille de l'équipe des devs. Comme en amoiur (LoL), ce n'est pas la taille (de l'équipe des devs) qui importe mais sa qualité et sa motivation (voir les daubes de MSFT développées par des centaines de dévs.) A ce sujet, j'ai eu l'immense plaisir de bosser comme contractor chez Borland dans les années 86-87-88 et les équipes de devs. de Turbo Pascal, Turbo C, Turbo Basic, Reflex et Sidekick n'étaient que de 2 ou 3 personnes (hors les équipes de test et celles de traduction et de rédaction des docs.) sauf pour Analitica et Sprint qui n'avaient chacune d'elle qu'un seul et unique dév. Ca a changé avec l'arrivée de l'équipe de Quatro, puis celle d'ANSA Software (Paradox) et ça a conduit Borland à sa perte (et au départ de mon vieil ami Philippe Kahn). CQFD !

×
×
  • Create New...