Jump to content
ElementaryOS France
nettlebay

Apprendre à enseigner la programmation en 3 jours...

Recommended Posts

Ben voyons!

 

Démagogie, quand tu nous tiens...

 

Apprenez à enseigner la programmation en un stage de 3 jours... (!)

 

L'EducNat n'a pas fini de nous faire rigoler...

 

http://www.najat-vallaud-belkacem.com/2015/10/16/numerique-en-2018-100-des-colleges-seront-connectes-interview-au-journal-20-minutes/

 

Nettlebay (prof en retraite qui continue de bien rigoler...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

ha ouai...

 

mais ils disent pas quel niveau il faut de base en progra??

 

car si c'est 0 

 

balèse les mecs :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est en collège.

Ça doit concerner en priorité les profs de techno dont le niveau en prog peut être très inégal selon leur degré de passion ou d'intérêt. Certains font déjà de la prog en loisirs, d'autres ne s'y intéressent que marginalement (ou pas du tout). Mais je pense qu'ils doivent avoir la possibilité de faire des stages. Mais si ces stages sont à la demande, c'est pas sûr qu'ils les fassent. En général, ce sont plutôt des hommes qui font techno mais il y a de plus en plus de femmes. En général les hommes sont plus intéressés par la prog (c'est mon avis) mais ça évolue.

Je ne sais pas trop car mon dernier passage en collège (en Arts Plastiques et Français) remonte à 1999-2003 (aux Îles Marquises). Je m'entendais bien avec le prof de techno et je sais qu'il s'initiait tout seul à la programmation. Les profs de maths sont aussi assez souvent très intéressés mais pas tous... Pour les autres matières, à mon avis, ça reste une vaste blague! (en collège!). Enfin, je demande à voir...

En général, il n'y a pas de profs d'informatique dans l'EN, même pas en Lycée Pro sauf exceptions. Moi, j'étais principalement en Lycée Pro (Bacs pros et CAP en Arts Appliqués). J'ai fait un peu de prog avec mes élèves à la fin des années 80 mais je me suis fait taper sur les doigts par mon inspecteur. Il aura fallu plus de 10 ans pour que les mentalités changent un peu... Personnellement, j'ai été très surpris de constater que la Polynésie était très en avance sur la métropole à ce niveau-là et en ce temps-là. Dans les 10 dernières années, j'ai donné parfois des cours d'initiation, mais ça reste très confidentiel et exceptionnel tout ça par manques de moyens et de volonté des chefs d'établissement. Les inspecteurs (certains!) ont changé de mentalité mais pour nous aux Antilles (en Arts Appliqués), ils sont trop loin pour faire pression efficacement sur les Proviseurs (en lycée. En collège, c'est le Principal). Les proviseurs sont devenus plutôt des chefs d'entreprise qui pensent surtout à leur avenir et leurs promotions. Enfin, pas tous, heureusement il y a des Proviseurs et des Principaux vraiment performants... J'en ai connu...

 

Vive la retraite! (pour moi, depuis 1 an et demi)

 

Dans le milieu des années 80, il y avait eu déjà le "plan Informatique pour tous". Une vaste fumisterie qui est restée sans suite et sans suivi et qui a coûté la peau des fesses à l'Etat. J'y ai participé en tant que stagiaire à l'époque à Quimper. Je programmais* déjà un peu étant donné que les ordis de l'époque étaient inutilisables sans au moins un peu de programmation (en Basic). J'en ai eu plusieurs à partir de 1983 dont le célèbre ZX Spectrum. Pas de disquettes, encore moins de HDD, on enregistrait les données sur un mini-k7 (et tous les mini-k7 n'étaient pas compatibles...). Et les jeux pesaient quelques ko. Oh! la belle époque...  :)

 

*En fait, je savais modifier et adapter des programmes, restons humbles...

Share this post


Link to post
Share on other sites

@pioupiou.png

Probablement niveau zéro, oui, je pense. Mais il y a peut-être plusieurs niveaux proposés. Enfin, j'espère... Mais bon, je ne reçois plus les convocations de stages depuis quelques mois, je ne peux donc pas savoir ce qu'il se passe... Il se sont enfin rendu-compte que j'étais en retraite...! Mais mon inspecteur continue de m'envoyer des emails pour des stages pédagogiques... Ha-ha-ha! Ma femme (prof de Français) continue aussi de recevoir des circulaires alors qu'elle est en retraite depuis 4 ans! Quelle organisation!

Sérieusement, je pense que ce sont des stages d'initiation, "pour mettre le pied à l'étrier", rien de plus... et faire comprendre les enjeux. Aux enseignants de se perfectionner en pratiquant... Certains le feront, d'autres pas... par manque d'intérêt et de temps*. C'est humain! S'il y a une "carotte" financière, peut-être que ça marchera mais en général, les "carottes" de l'EducNat, plus personne n'y croit, elles sont creuses! À de rares exceptions, quand je faisais des formations informatiques, je n'étais pas payé ("bénévolat"... obligatoire?) sauf pour des organisations comme la Chambre de Commerce ou des Métiers. Une fois, j'ai fait de le formation informatique pour des infirmières. Là, j'ai été bien payé... C'était rigolo, il y avait une infirmière qui avait peur de la souris! Si après, les inspecteurs exigent que les profs fassent un peu de "coding" dans leurs cours, ça marchera peut-être... Mais j'y crois pas trop. Je vois mal des inspecteurs de Français (qui eux-mêmes n'y comprennent rien) exiger que leurs profs s'y mettent. Donc pour moi, de belles intentions qui seront probablement sans suites ou presque.

 

*Beaucoup de Français-moyens sont persuadés que "les profs ne foutent rien", mais ils se plantent... 18 h de cours minimum -certes- (souvent 20-21 h et plus avec les heures sup) mais combien d'heures de créations de cours, de recherches, corrections, stages, réunions, projets et conseils de classe? On atteint allègrement les 40 h et plus. Il est vrai que ça varie grandement selon les matières. Bon, y'a les (presque) 2 mois de vacances (en fait les cours finissent ≃ le 10 juillet et recommenceront bientôt fin août). Si c'était paradisiaque, on n'aurait pas de mal à trouver des jeunes profs! Et tout ça pour un salaire ≃smic (en début de carrière)... Mais ça a quelques avantages: travailler pendant presque 40 ans avec des ados permet de rester jeune dans sa tête...

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

*Beaucoup de Français-moyens sont persuadés que "les profs ne foutent rien", mais ils se plantent... 18 h de cours minimum -certes- (souvent 20-21 h et plus avec les heures sup) mais combien d'heures de créations de cours, de recherches, corrections, stages, réunions, projets et conseils de classe? On atteint allègrement les 40 h et plus. Il est vrai que ça varie grandement selon les matières. Bon, y'a les (presque) 2 mois de vacances (en fait les cours finissent ≃ le 10 juillet et recommenceront bientôt fin août). Si c'était paradisiaque, on n'aurait pas de mal à trouver des jeunes profs! Et tout ça pour un salaire ≃smic (en début de carrière)... Mais ça a quelques avantages: travailler pendant presque 40 ans avec des ados permet de rester jeune dans sa tête...

 

Je suis pas totalement d'accord avec toi,  déjà je ne dis pas qu'ils glandent rien et de plus leur travail n'est pas facile.

 

Cependant pour avoir redoublé 2 classes, et avoir une bonne mémoire sur certaines choses (et surtout avoir eu le reflex de garder mes cours de l'année précédente)  je suis tombé a chaque fois sur les mêmes enseignants (oui car je fais la difference entre prof (fac) et enseignants (collèges lycée) )

 

Et j'ai pus constaté que leurs cours était scrupuleusement identique d'une année a l'autre, donc oui il passent 18-25h en salle de cours, plus les réunions, plus les corrections (quoi que là encore j'en ai vu des belles*)  mais beaucoup ne font qu'une seule fois leurs cours pour un niveau d'étude ( 6eme 5eme....2nd Term)  

 

 

*  j'ai vu des enseignant utiliser des feuilles de rétroprojecteur pour les corrections de leurs contrôles ( QCM )  donc là encore certains ce foulent pas du tout.

 

Maintenant comme dans toute profession il y'a des vilains petit canard noir, et des jolis poussins bien jaune et c'est d'ailleurs ces beaux poussins qui arrivent a transmettre leur savoir et leur passion.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Refaire le même cours et refaire le même exercice, c'est un peu différent... Mais bon, c'est vrai qu'il y a des profs fatigués en fin de carrière qui ont tendance à refaire chaque année les mêmes cours. J'en ai connu en tant que collègue ou même quand j'étais élève qui ne se gênaient pas. Moi-même, ça m'est arrivé. Ça m'est même arrivé d'improviser! Il y a des exercices "qui marchent" (efficaces et qui plaisent aux élèves), ce serait dommage de ne pas les réutiliser en changeant quelques petites choses. Dans certaines matières -comme les Maths- il est même inévitable que des cours se ressemblent d'une année sur l'autre vu que les programmes ne changent pas si souvent (heureusement!). Quand un prof de Français a 4 ou 5h de cours avec 4 classes de niveaux différents, même s'il est créatif et bosseur, il est évident qu'il se servira d'anciens cours pour en faire de nouveaux à un moment ou l'autre. Sinon, il serait obligé de travailler 24/24 h. M'enfin... je me méfie des élèves un peu... J'en avais qui n'écoutaient même pas l'énoncé du devoir et qui s'écriaient "On l'a déjà fait!!!" (un sujet tout nouveau que je n'avais jamais fait avec aucune classe). On communique entre collègues, hein! Faut pas croire! Au coin fumeur notamment!sourire.gif Et ces énergumènes sont vite repérés... Donc la réponse est: "Ah ben, on va le refaire, et alors tu devrais avoir 20/20!" >>> merde-alors.gif

Mais c'est vrai, tu as raison, il y a de tout parmi les profs comme dans toutes les professions: des alcoolos, des drogués (oui-oui!), des pervers, des fainéants et des gens merveilleux qui font un travail de dingue... Mais il y a d'autres problèmes, des profs ont peur d'entrer dans leurs classes (comme certains élèves d'ailleurs..), et ça... c'est grave (pour eux et pour les élèves).

La première année (1973), j'étais dans un collège (dans le 44) et à l'époque c'était plutôt cool. Mais l'année d'après, je me suis retrouvé dans un Lycée Pro (LEP comme on disait à l'époque) et là, je n'en croyais pas mes yeux de la violence entre élèves et du manque de respect minimum vis-à-vis des profs... Je me suis même retrouvé une fois avec un couteau sous la gorge! J'ai bien failli démissionner!

Ce qui m'a beaucoup étonné, c'est que l'année suivante (j'avais été nommé ailleurs... la dure vie des jeunes Maîtres Auxiliaires), il m'est arrivé de rencontrer des anciens élèves qui venaient spontanément vers moi pour me remercier et pour parler... Et ça, c'est grand! Ça été pour moi un déclic important et je n'ai plus voulu quitter les Lycées Professionnels. Mais bon, y'a eu des moments durs mais aussi des moments extraordinaires! Notamment aux Îles Marquises à Nuku-Hiva (pendant 4ans)... Les Polynésiens (Maoris) sont des gens super-sympas et qui rigolent tout le temps... Mais ils sont très costauds et peuvent être très violents quand ils perdent leur self-control...

 

Bon, j'arrête là, parce qu'on est pas sur un forum pédago... Mais on est dans le coin des bavards, non?

 

iles-marquises_Shigeo_Kobayashi-1050x700

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai vu des enseignant utiliser des feuilles de rétroprojecteur pour les corrections de leurs contrôles ( QCM )  donc là encore certains ce foulent pas du tout.

Là, je n'ai pas bien compris... C'est bien mystérieux! Tu m'expliques? Bon, je ne connais pas toutes les finesses... (Les QCM en Arts Appliqués, c'est plutôt rares...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

et bien ils imprimaient les QCM sur feuille A4 standard qu'ils distribuaient, et un exemplaire unique, coché, sur une feuille A4 transparante pour retro, et pour corriger ils placent la feuille transparente sur le QCM de l'éleve et notent là ou ça colle pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

OK... Mais bon, y'a pas de mal à se faciliter et écourter les opérations répétitives... C'est d'ailleurs là que les erreurs sont les plus fréquentes... Chercher à gagner du temps n'est pas une preuve de paresse, il me semble.

Quand j'ai commencé à être prof de Français (temporairement: 2 ans), je n'étais absolument pas formé pour cela et je mettais 20 à 30 mn pour corriger 1 seul devoir! T'imagines quand tu as 24 élèves dans la classe? T'y passes la journée! Heureusement que ma femme m'aidait (c'est une "vraie" prof de Français (et d'histoire)). J'avais aussi heureusement seulement 1 classe. Mais beaucoup d'autres en Arts Plastiques.

Pour info: tu as dû remarquer qu'en collège, les profs sont souvent polyvalents. Par exemple, il peuvent faire Maths et Arts Plastiques ou EPS, ou autres... En Lycée Pro, on n'enseigne que la matière pour laquelle on est formé (sauf dans le cas de projets spéciaux où on peut être amené à enseigner autre chose (bénévolement le plus souvent), par exemple la Sérigraphie, l'informatique ou même un sport inhabituel dans le milieu scolaire (Voile, par exemple). J'ai eu un collègue de Maths qui donnait des cours théoriques de pilotage-avion aux rares élèves intéressés (et surtout ayant les moyens financiers!). L'un de mes élèves ayant suivi ses cours est maintenant pilote de ligne et possède même une petite compagnie de "Commuter" (avions qui font la navette entre les petites îles où les gros ne peuvent pas se poser). J'avais aussi une collègue qui donnait des cours de jardinage (plantes médicinales).

Edited by nettlebay

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...